Billetterie Le Regard du Cygne : Réservez votre billet

Fenomeno - Laura Simi / Cie Silenda

Fenomeno - Laura Simi / Cie Silenda

  • Mer. 30 oct. de 20 h à 21 h + autres horaires
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ Fenomeno - Laura Simi / Compagnie Silenda - CRÉATION


Danseuse malentendante, Laura Simi n’a de cesse d’investir le son et d’explorer son influence sur sa manière de danser et de s’exprimer. Avec ce solo, à rebours de son histoire intime - des journaux retrouvés de son enfance et adolescence - elle interroge ses obsessions : comment les sons et les bruits sont devenus à la fois des obstacles à franchir et un élément central de sa danse ? Fenomeno est une sorte d’autoportrait où les mouvements, les sons se composent et se déconstruisent au gré d’états d’âmes.


Laura Simi est née en Toscane en Italie. Elle se forme à Florence puis aux côtés de Martha Graham, Alvin Nikolais ou Kazuo Ohno. En 1993 elle crée Silenda avec Damiano Foa, ils signent ensemble plus de 15 pièces présentées en France et à l’international.


Chorégraphe et interprète : Laura Simi
Musique : Perig Villerbu
Lumières : Damiano Foà
Collaborations artistiques : Neil Callaghan et Martina Raponi
Costumes : Marco Mazzoni
Durée : 50 minutes


© Christophe Cormier


Animans - Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca / Compagnie Caminante - Fenêtre sur résidence

Animans - Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca / Compagnie Caminante - Fenêtre sur résidence

  • Mar. 5 nov. de 16 h à 17 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ Animans
Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca – Compagnie Caminante


La fenêtre sur résidence est une manière conviviale et bienveillante de partager la période de recherche chorégraphique menée au Regard du Cygne. Le spectateur est invité par les artistes à se glisser dans le studio comme une petite souris, pour observer des formes abouties ou encore en développement.


Mais qu’est ce qu’un « animan » ? À mi-chemin entre l’animal et l’humain ces espèces étranges prennent possession du plateau : ils dorment, rient, rongent, se grattent, se battent. Par des petits riens, des tics et des tocs, les trois danseurs font évoluer leurs créatures et partagent avec nous l’état de leurs recherches en ouvrant le studio de répétition. Étape de création, Animans écrit une histoire de transformation, de mutation, de changement de soi. Au fond, quelle animalité transite dans mon corps ? Qui suis-je quand j’abandonne ma verticalité d’humain ?


La Compagnie Caminante, dirigée par Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca, s’intéresse aux contrastes et à leurs entre-deux. La compagnie développe ses projets entre La Belgique, la France et la Suisse.


Chorégraphes et interprètes : Ana Paula Gusmao, María Montero et Nicola Vacca
Costumes : Sarah Delattre
Image : Stephen Rusk
Durée : 50 min
Entrée libre sur réservation
© Caminante


Signes d'Automne - Spectacles Sauvages

Signes d'Automne - Spectacles Sauvages

  • Mer. 6 nov. de 16 h à 18 h + autres horaires
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ SPECTACLES SAUVAGES


Des artistes jeunes ou confirmés font le choix de la mise en danger, de la prise de risque artistique, de l’expérimentation. Avec des formes courtes et des extraits, leur talent s‘expose sur notre plateau pendant ces deux jours. Professionnels, public, artistes se retrouvent et échangent lors de ces rencontres ludiques et chorégraphiques.


✤ Ice – Bahar Temiz


Conception et chorégraphie : Bahar Temiz
Interprétation : Bahar Temiz
Texte : Michael de Cock
Scénographie : Meryem Bayram
Lumières : Pol Matthé
Son : Charo Calvo
Conseils artistiques : Marc Vanrunxt
Technique : Nele Verreyken
Remerciements : Simge Gücük, Ola Maciejewska
Durée : 15 minutes


Solo multi-facettes, Ice ne se situe pas seulement dans le champ de la danse, mais flirte aussi avec l’architecture et les arts visuels. Dans l’espace, des fils tissent une toile d'interactions, des nœuds, lignes et ruptures. Fondue dans ce paysage et dans un temps devenu liquide, la chorégraphe Bahar Temiz révèle les creux, les absences, la métamorphose de la matière et de notre monde.


À Istanbul Bahar Temiz termine le lycée français puis étudie la philosophie à Paris et la danse aux Pays-Bas. Elle suit la formation chorégraphique Ex.e.r.ce à Montpellier. Depuis 2013 elle crée 1+, In Love, Zee, et est interprète des Superamas comme d’Ivana Müller.


✤ Mon vrai métier, c’est la nuit – Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée


Chorégraphie et interprètation : Jeanne Alechinsky, Yohan Vallée
Création costumes : Anna Carraud
Production : Collectif Appel d’Air
Partenaires : Micadanses, Paris – Le Silo, Méreville (accueils en résidences de création)
Durée : 20 minutes


« Il sera question de solitude et de peau renversée. Il sera question de défaire. Il sera question de noir ». Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée se placent du côté de l’ombre pour performer l’obscurité qui se tapie en nous. Ensemble ils écoutent ce qui n’est pas entendu, voient ce qui n’est jamais regardé. Mon vrai métier, c’est la nuit trace ainsi des chemins de traverse, des gestes secrets et souterrains.


Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée se rencontrent au conservatoire Erik Satie à Paris et dans les cours de Nadia Vadori-Gauthier avec qui ils travaillent pour Une minute de danse par jour, projet multi-formats. Ils partagent aussi le besoin de transmettre leurs danses à l’hôpital.


✤ Je suis venu voir danser des gens autour de moi – Anna Ten


Interprétation et co-auteur : Louis Labadens
Conception et mise en scène : Anna Ten
Assistante dramaturgie : Patricia Couvet
Regard extérieur : Patricia Couvet
Durée : 15min


Je suis venu voir les gens danser autour de moi est une histoire vraie, celle de Louis Labadens. Spectateur invétéré, il a été propulsé dans le monde de la danse contemporaine à l’approche de la soixantaine. Aujourd’hui il franchit un pas de plus : performer au plateau. Dans ce solo à la lisière du théâtre documentaire, Anna Ten, par la trajectoire hors normes de Louis, en dit long sur l’art d’être spectateur.


D’origine ukrainienne, la metteuse en scène et chorégraphe Anna Ten co-fonde le groupe d’expérimentation CAMP en 2015. Elle crée des environnements immersifs et se passionne pour les témoignages, comme celui de Louis Labadens, ancien cadre de magasin C&A devenu amateur de danse, puis professionnel sur le tard.


✤ L’être là – Léa Grappe


Jeu, texte et mise en scène : Léa Grappe
Assistance à la mise en scène : Arthur Raynaud
Costumes : Léa Grappe
Création sonore (voix off) : Léa Grappe
Création Lumières : Les Plateaux Sauvages pour Propulsion le 15 juin 2019
Régisseuse : Anne Roudy
Durée : 20 minutes
Un projet initié et crée au théâtre les Plateaux Sauvages dans le cadre du tremplin Propulsion


Comment savoir si on est vraiment là ? Pour y répondre, Léa Grappe se lance dans un seule en scène humoristique et philosophique. En partageant son training quotidien, entre danse et théâtre, jouant des possibilités de la présence, elle relie cette question au travail de l’interprète. Est-on soi-même quand on est sur scène ? Et, qu’est ce qui nous prouve que c’est bien Léa Grappe, devenant nous dans L’être là ?


Gagnante du prix du jury de Propulsion 2019 - tremplin pour les talents du 20ème - pour ce solo, Léa Grappe expérimente un théâtre incarné, performatif. Issue d’études dramatiques à Besançon et Paris, elle signait sa première mise en scène 46 Miettes en 2017.


© Baptiste Muzard - Léa Grappe - L'être là


Signes d'Automne - Spectacles Sauvages

Signes d'Automne - Spectacles Sauvages

  • Jeu. 7 nov. de 16 h à 18 h + autres horaires
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ SPECTACLES SAUVAGES - FORMES COURTES


Des artistes jeunes ou confirmés font le choix de la mise en danger, de la prise de risque artistique, de l’expérimentation. Avec des formes courtes et des extraits, leur talent s‘expose sur notre plateau pendant ces deux jours. Professionnels, public, artistes se retrouvent et échangent lors de ces rencontres ludiques et chorégraphiques.


✤ Mimeosaurus – Theo Pendle


Un être indéfini au costume de chair, sans sexe, sans cheveux, se tord, danse et se transforme à volonté. Par curiosité, par distraction et par nécessité. Au gré des couleurs changeantes, au gré d’impulsions multiples, cet extrait raconte l’exploration d’un corps. À la façon d’un nouveau-né, nous assistons à la genèse de ses sensations.


Formé en danse à Montpellier, à Londres puis à Salzbourg en Autriche, Théo Pendle est interprète du travail de Ricardo Rozo, Dai Jian ou Karine Saporta. Il crée son premier solo Vous pouvez répéter ? au Regard du Cygne aux Signes de Printemps 2018.


Chorégraphie et interprétation : Théo Pendle
Regards extérieurs : Florence Peyrard, Moreno Solinas, Igor Urzelai
Durée : 10 min


✤ Démayé - Florence Boyer et Abdou N'gom


Venue de la Réunion, Florence Boyer investit la tradition Maloya : cette musique et cette danse héritées des esclaves de l’île. Pour Démayé, la chorégraphe cherche les maillages créatifs et imprévus qui surviennent dans le geste. Pas à pas, deux corps laissent émerger une danse née du marronnage : un voyage de l’un à l’autre, de la danse contemporaine au Hip-Hop, entre les rives de l’Océan Indien et de l’Atlantique.


Dès 2008 Florence Boyer s’intéresse à la tradition Maloya en signant l'un des premiers écrits scientifiques et anthropologiques sur le sujet. Récompensée de nombreux prix, son travail puise dans les traditions pour construire un langage chorégraphique contemporain.


Direction artistique : Florence BOYER
Chorégraphie : Florence BOYER
avec la complicité de Abdou N’GOM
Interpètes : Florence Boyer, Abdou N’GOM
Dramaturgie de la danse : Guy COOLS
Conseiller en dramaturgie : Dénètem TOUAMBONA
Création lumière : Alain CADIVEL
Composition musicale : Jako MARON
Costumes : Juliette ADAM
Durée : 15 minutes


✤ Comme ça – Collectif VRAC
Ils sont trois, dans un parc ou sur une plage. Enfin, le cadre n'est pas si important. Ils sont allés questionner des passants sur le mouvement. Comme ça est une danse quotidienne, minutieuse et qui s'adresse à la multitude. À vous spectateurs ils posent une question énigmatique : où voyez-vous le plus de mouvements ? Carré ou rond ?


C’est au Conservatoire de Paris qu’Alice Boivin, Laure Desplan et Enzo Pauchet se rencontrent. Chacun interprète pour d’autres artistes comme Sylvain Groud, Aurélie Berland ou Daniel Larrieu, en 2018 ils fondent ensemble VRAC pour chorégraphier leurs propres projets.


Chorégraphie et interprétation : Alice Boivin, Laure Desplan et Enzo Pauchet
Durée : 20 minutes


✤ Corps en transe – Daouda Nganga
Proposition chorégraphique : Daouda Nganga
Interprétation : Daouda Nganga
Un projet de l’aa-e - l’atelier des artistes en exil LOGO
Durée : 10 min


Daouda Nganga cherche la transe dans la danse, et nous invite à vivre, avec lui, cette transcendance. Dans son solo, il emprunte aux traditions spirituelles des peuples Kongo et Mandingues, d’Afrique de l’Ouest, un dialogue possible avec l’invisible. Corps en transe est une quête d'exaltation, un état de corps « traversé » qui a le pouvoir de nous libérer de peurs contemporaines et d’angoisses incarnées.


Né à Brazzaville au Congo, Daouda Nganga se forme à la danse afro-traditionnelle. Il co-crée Symbiose présenté à Dakar et Paris. En France depuis 3 ans, il danse notamment avec Thierry Thieû Niang et est accompagné par l’atelier des artistes en exil.


© Manaure Marin - Comme ça - Collectif VRAC


Family Day

Family Day

  • Sam. 9 nov. de 10 h 30 à 18 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ FAMILYDAY


Programmation gratuite pour les moins de 12 ans, Family day est un temps ouvert dédié à toute la famille. Conçus pour les plus petits comme les plus grands, des ateliers de pratique, une sieste chorégraphique, des formes performatives ou des spectacles, sont à expérimenter tout au long de la journée.


✤ Tarifs pour la Family Day
10 € spectacle seul / 5 € atelier seul / 5 € sieste chorégraphique seule / 15 € le pass pour tous les événements- gratuit pour les - de 12 ans accompagnés


AGENDA DE LA JOURNÉE


✤ 10:30 - Entre chien et loup - Répertoire
Christina Towle – Kikuvo compagnie


Séance supplémentaire (hors les murs à la bibliothèque Louise Michel le samedi 16 novembre à 11:00 entrée libre sur réservation)


Chorégraphie et conception : Christina Towle
Interprètes : Caroline Ducrest et Miguel de Sousa
Conception musicale : Paki Zennaro
Scénographie et lumières : Anne Palomeres
Costumes : Cécile Fraysse
Durée : 30 minutes


L’histoire se passe à l’orée d’un bois, sur un sentier bordé d’arbres colorés. Entre chien et loup, quand le soleil se couche et que la lune se lève, quand le jour se transforme en nuit, dans l’obscurité un chien vient surprendre un loup. Le duo bestial joue avec ce qui les réunit et ce qui les différencie. Ils dansent entre le bleu et le jaune, le clair et le sombre, les miroirs et ses reflets. Apprivoisant leurs sentiments, de la peur à la confiance, ils entament ensemble une métamorphose pour abandonner petit à petit leurs animosités et devenir un peu plus humains.


Franco-américaine, Christina Towle s’est formée auprès d’un grand maître : Merce Cunningham. Elle fonde en 2015 la Kivuko. Après Lune et Soleil, Entre chien et loup clôt une trilogie pour les tous petits. Elle est, depuis 2019, programmatrice au Regard du Cygne.


✤ 11:30 - Atelier parents/enfants
Christina Towle – Kivuko Compagnie


« Promenons-nous dans les bois » autour d'Entre chien et loup, est un atelier qui propose d'apprendre ensemble, enfants et adultes, une chanson à geste. A partir d'un échauffement de la voix (respiration, voyelles, consonnes, crescendo, decrescendo) nous apprendrons les paroles, en y associant progressivement une gestuelle, qui participera à la mémoire de l'ensemble.


Séance supplémentaire (hors les murs à la bibliothèque Louise Michel mercredi 20 novembre à 15:00 entrée libre sur réservation)


✤ Siestes Chorégraphiques
Christina Towle – Kivuko Compagnie
14:30 et 15:30


Dans l’espace cosy et apaisant du Regard du Cygne, la sieste chorégraphique invite les petits et grands enfants, à l’oisiveté et à la détente. Auto-massages ludiques, improvisations dansées, exercices respiratoires, écoutes musicales et relaxation guidée sont autant d’expérimentations pour nous relaxer et qui, sait-on jamais, nous plongerons peut-être dans les bras de Morphée.


✤ 16:30 - Vernissage - Danse d’intérieur
Lotus Eddé-Khour


Danse d’intérieur se passe dans ce qu’on nomme, chacun à sa façon, « chez soi ». Maison, appartement, colocation, foyer, chambre d'hôpital, Lotus Eddé Khouri n’a pas besoin de place, elle n’a pas besoin de musique, elle a besoin d’une rencontre entre le mouvement, l’habitat et les personnes qui y vivent. Ce sont 13 premières Danses d’intérieurs qu’elle a égrené près de Nancy, puis 17 réalisées avec Le Regard du Cygne dans les 19ème et 20ème arrondissements. L’exposition de textes, photos et dessins témoigne de ces danses-là, intimes, furtives, vitales.


Entre alliage et discorde Lotus Edde Khouri se frotte au temps, sons et humeurs. Elle collabore avec les musiciens Jean-Luc Guionnet et Stéphane Rives, avec le plasticien Christophe Macé pour Structure-Couple. Depuis 2016, elle déploie Danse d’intérieur chez l’habitant.


© Christina Towle- Entre chien et loup


FATCH - Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé

FATCH - Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé

  • 14 et 15 nov. 2019 de 20 h à 22 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ FATCH - CRÉATION
Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé – Structure Couple


Sous le nom de Structure-Couple, Lotus Edde Khouri et Christophe Macé prolongent leur série de miniatures chorégraphiques, chacune propulsée par une chanson connue et remixée à la sauce Jean-Luc Guionnet. Pour FATCH tout est parti d’un célèbre standard de jazz : Sometimes I feel like a motherless child interprété par Fats Waller à l’orgue. Sur un socle cranté, tel un grand peigne avec des dents de la taille d’un pied, le duo s’obstine dans un jeu d’équilibre tenace, ténu, tendu et parfois teigneux.


Deuxième moitié de Structure-Couple Christophe Macé est performeur et artiste plasticien. Il colle, fabrique, bricole, monte, imbrique des matériaux de construction, parfois précaires, sondant le réel, pour les porter à la scène ou dans les espaces d’exposition.


Conception et réalisation : Lotus Eddé-Khouri, Jean-Luc Guionnet et Christophe Macé
Interprétation chorégraphique : Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé
Composition musicale : Jean-Luc Guionnet, d’après Sometimes I feel like a motherless child de Fats Waller
Interprétation musicale : Jean Dousteyssier
Scénographie : Christophe Macé
Lumières : Baptiste Joxe et Structure Couple

Durée : 40 min


→ Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé sont en résidence de création technique au Regard du Cygne du 23 au 27 septembre 2019


© Remy Illig - Structure couple - Fatch


Entre chien et loup - Christina Towle / Kivuko Compagnie

Entre chien et loup - Christina Towle / Kivuko Compagnie

  • Sam. 16 nov. de 11 h à 11 h 30
  • Bibliothèque Louise Michel - Paris

À PARTIR DE 3 ANS


✤ 11:00 - Entre chien et loup - Répertoire
Christina Towle – Kikuvo compagnie


Séance supplémentaire (hors les murs à la bibliothèque Louise Michel le samedi 16 novembre à 11:00 entrée libre sur réservation)


Chorégraphie et conception : Christina Towle
Interprètes : Caroline Ducrest et Miguel de Sousa
Conception musicale : Paki Zennaro
Scénographie et lumières : Anne Palomeres
Costumes : Cécile Fraysse
Durée : 30 minutes


L’histoire se passe à l’orée d’un bois, sur un sentier bordé d’arbres colorés. Entre chien et loup, quand le soleil se couche et que la lune se lève, quand le jour se transforme en nuit, dans l’obscurité un chien vient surprendre un loup. Le duo bestial joue avec ce qui les réunit et ce qui les différencie. Ils dansent entre le bleu et le jaune, le clair et le sombre, les miroirs et ses reflets. Apprivoisant leurs sentiments, de la peur à la confiance, ils entament ensemble une métamorphose pour abandonner petit à petit leurs animosités et devenir un peu plus humains.


Franco-américaine, Christina Towle s’est formée auprès d’un grand maître : Merce Cunningham. Elle fonde en 2015 la Kivuko. Après Lune et Soleil, Entre chien et loup clôt une trilogie pour les tous petits. Elle est, depuis 2019, programmatrice au Regard du Cygne.


Bach sonate e danzate - Marco Chenevier - Répétition publique

Bach sonate e danzate - Marco Chenevier - Répétition publique

  • Mar. 19 nov. de 16 h à 17 h
  • Le Regard du Cygne - Paris

✤ Bach de Marco Chenevier – Compagnie Aldes


Un violoncelle et un corps sont les deux instruments de la partition de Bach sonate e danzante. Six préludes de Jean-Sébastien Bach, monuments de la musique classique, s’offrent à la scène comme six personnages aux couleurs et aux sentiments contradictoires. Nul besoin de trop intellectualiser cette musique savante, par la danse elle se digère et nous déplace. Dans cette médiation rythmique et physique, Marco Chenevier, gracile et disponible, ouvre ainsi les portes de son théâtre empathique. L’un de ceux qui sait adoucir les mœurs et calmer l’humeur.


Naviguant entre la France et l’Italie, auprès de Roméo Castellucci ou Carolyn Carlson, et collaborateur de Roberto Castello, Marco Chenevier développe une recherche croisant théâtre et danse. Fondateur de TiDA, il crée 15 pièces et dirige le festival T*Danse.


De et avec : Marco Chenevier (danse) et Serena Costenaro (violoncelle)
Lumières : Andréa Sangiorgi
entrée libre sur réservation


→ Marco Chenevier est en résidence de création au Regard du Cygne au printemps 2020


© Ewa Gleisner- Bach


Atelier parents/enfants à la bibliothèque Louise Michel

Atelier parents/enfants à la bibliothèque Louise Michel

  • Mer. 20 nov. de 15 h à 16 h
  • Bibliothèque Louise Michel - Paris

✤ 15:00 - Atelier parents/enfants
Christina Towle – Kivuko Compagnie


« Promenons-nous dans les bois » autour d'Entre chien et loup, est un atelier qui propose d'apprendre ensemble, enfants et adultes, une chanson à geste. A partir d'un échauffement de la voix (respiration, voyelles, consonnes, crescendo, decrescendo) nous apprendrons les paroles, en y associant progressivement une gestuelle, qui participera à la mémoire de l'ensemble.


Soirée partagée - Marie Simon et Eva Assayas

Soirée partagée - Marie Simon et Eva Assayas

  • 21 et 22 nov. 2019 de 20 h à 21 h 30
  • Le Regard du Cygne - Paris

SOIRÉE PARTAGÉE


✤ Le vrai lieu - CRÉATION - Eva Assayas – Compagnie Hekla


Se reconquérir, bâtir les contours de son corps incertain, être soi comme être chez soi, voilà le défi que se lance Eva Assayas dans un solo en prise directe avec l’intimité. Inspirée des mots d’Albert Camus et des tiraillements qu’il décrit au fil des pages de son roman inachevé Le Premier Homme, la chorégraphe expérimente le geste comme un foyer. Dans un paysage tout aussi démesuré qu'illusoire, et enveloppée de sonorités électroniques, Eva Assayas part à la recherche du vrai lieu, déraciné et apatride.


Formée au CNSMDP et diplômée de littérature française comparée Eva Assayas, chorégraphe et interprète, se préoccupe à la fois des gestes et des mots. Portée par ceux de Camus, elle crée avec Ariane Derain Obscur à soi même. Le vrai lieu en est le second volet.


Chorégraphie et interprétation : Eva Assayas
Scénographie : Guillaume Bouisset
Musique originale : Antoine Assayas
Durée : 30 minutes


__________________________________


✤ Soie - CRÉATION - Marie Simon – Compagnie Les Cils


Chorégraphe et interprète : Marie Simon
Composition et interprétation (musique Live) : Ahmed Amine Ben Feguira
Durée : 20 minutes


Quelques notes de oud, instrument traditionnel du maghreb et proche orient, sonnent dans l'obscurité. Puis un corps nu se laisse deviner. Doucement éclairée par des touches enveloppantes de lumière, la danse de Marie Simon se déplie. Abyssale, voluptueuse et labyrinthique, elle semble tisser, avec des fils invisibles, une étoffe qui relierait le monde et le moi profond de la chorégraphe et interprète. Soie, pièce courte délicatement habillée par la nudité, offre un duo entre la danse furtive de Marie Simon et les sonorités chantantes de Ahmed Amine.


Diplômée en danse et en arts plastiques, après être sortie de l’incubateur de la Fabrique de la danse, Marie Simon crée la compagnie Les Sils. Elle rencontre Ahmed Amine lors de la formation Prototype V à l’abbaye de Royaumont. Soie est sa première création.


© Philippe Hanula - Soie - Marie Simon